La soumission chez le chien


C’est un des principes fondamentaux de la bonne cohabitation entre chien et humain. En aucun cas l’animal ne doit vous dominer, sinon la situation devient fort dangereuse.

Sa tendance naturelle (surtout le mâle) est de prendre une position aussi élevée que possible dans la hiérarchie de la meute. Il va donc essayer de transgresser vos ordres, voire dans certains cas, vous faire face ou se rebiffer. Si vous ne savez pas vous. Imposer très vite, vous obtiendrez un chien mordant et même dangereux.

soumission-chien

Ayez confiance en vous

Le principe d’éducation est basé sur votre propre confiance en vous-même.  Se faire respecter d’un Barzoï, d’un Bouvier, d’un Rottweiler n’est pas à la portée de n’importe qui.

Examinez donc en toute honnêteté vos possibilités de commandement et de domination, et choisissez une race en conséquence. N’ayez Jamais peur de votre chien !

Imposez-vous le plus tôt possible, et régnez en seigneur et maître. La meilleure solution consiste à venir prendre la gamelle du chien pendant qu’il mange ou à lui dérober un os qu’il tient solidement dans la gueule.  Les premiers temps, le chien se mettra à gronder. Conservez votre calme, Imposez-lui votre loi par des paroles sèches : « tais-toi ! silence ! chut ! » et continuez à tendre la main vers la gamelle. Surveillez quand même son comportement.  Si son poil se hérisse, c’est la tape immédiate qui renforcera votre domination. Si, au contraire, il abaisse les oreilles, courbe l’échine, tend le museau vers le sol, vous aurez gagné sa soumission. Rendez-lui immédiatement son os ou sa gamelle, et flattez-le avec cette fois des paroles douces pendant qu’il continuera à manger. Notez qu’il faut répéter cet exercice plusieurs fois, jusqu’à ce que vous puissiez prendre la gamelle à tout instant sans que l’animal ne bronche.

Restez calme

Ne vous énervez pas si le chien résiste en ne cédant pas l’os qu’il tient dans la gueule. C’est l’occasion pour lui de faire un jeu de force qu’il adore. L’important, c’est de parvenir a saisir un morceau sans recevoir un coup de dent. Mais insistez quand même pour lui dérober de manière à le faire céder.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *