Alimentation

Le barzoï n’est pas une race bien difficile lorsqu’il s’agit d’alimentation : en comparaison à son gabarit, le barzoï est un petit mangeur qui ne demande que, principalement, des féculents à viande peu grasse, et, pour son bon développement, une bonne hydratation. Bienvenue dans l’univers gastronomique du Barzoï !

Le Barzoi
Le Barzoi © ooreka.fr

De la nourriture pour mieux s’épanouir

Un adage dit « chasse le naturel et il reviendra au galop ». Bien que le Barzoï soit un animal de maison calme, reposé et serein, son origine de lévrier de chasse russe n’est certainement pas loin derrière. Le Barzoï est un animal qui aime se dépenser lorsque celui-ci en a l’occasion : dans un ring, dans une vaste nature ou tout simplement dans le jardin de maison. C’est pourquoi il est impératif de ne pas négliger l’alimentation de ce chien de chasse, bien que la capacité de digestion de son ventre ne soit pas proportionnelle à son gabarit, pouvant aller jusqu’à près de 47kg.

Barzoi au coeur de son milieu primitif
Barzoi au coeur de son milieu primitif © blogcanin.com

Que mange un Barzoï ?

Ce grand ami de l’homme ne s’éloigne pas plus de ses habitudes alimentaires et se nourrit essentiellement de la même nourriture que lui. En d’autres termes, féculents -en l’occurrence du riz ou des pâtes- ainsi que de la viande exempte de matières trop grasses -à éviter pour la majorité des espèces canines- constituent son plat principal.

Le lévrier russe pret à l’endurance
Le lévrier russe pret à l'endurance © Facebook

En supplément, il va jusqu’à prendre des légumes frais, dont certains sont spécifiquement bons à prendre en tant que compléments diététiques et dose de protéine. En outre, pour un meilleur confort digestif, les légumes sont réellement à privilégier afin que le Barzoï puisse maintenir un bon équilibre alimentaire. En l’occurrence, on cite ainsi la courge, la courgette, la salade verte, le potiron, la carotte ou encore les épinards.

Courgettes à priviégier pour le Barzoi
Courgettes à priviégier pour le Barzoi © regenerescence.com

Enfin, pour prévenir les risques de dégradation du cartilage que pourrait rencontrer le Barzoï tout au long de sa vie, les aliments contenant de fortes doses de phosphore sont bons à considérer. En ce sens, il est essentiel d’incorporer les légumes spécifiquement secs au régime alimentaire de votre Barzoï.

Heure du déjeuner pour les chiots Barzois
Heure du déjeuner pour les chiots Barzois © Facebook

Il n’est cependant pas à bannir que les aliments industriels, à condition d’être de qualité, peuvent eux aussi apporter des valeurs énergétiques et de meilleures rations équilibrées pour votre Barzoï.

Hydrater son Barzoï

Le Barzoï est d’une part, un compagnon de maison calme et reposé, qui aime à tuer ses heures dans un bon canapé en mode observation, d’autre part, il est un véritable chien de chasse, une fois lâché dehors. En conséquence, le Barzoï peut être le chien le plus laxiste qui soit et ne s’hydrater que très rarement, ou alors faire de l’endurance de haut niveau et tomber dans l’excès d’hydratation.

Barzoi : son coté casanier
Barzoi : son coté casanier © Facebook

Dans l’un ou l’autre des cas, cela est dangereux pour cette race canine qui pourrait dès lors soit souffrir de déshydratation et de dysfonctionnement organique –dans le cas d’une carence- soit souffrir de gonflement d’estomac –dans le cas d’un excès.

Meilleur ami de l’homme
Meilleur ami de l'homme © Facebook

Il est donc impératif de doser convenablement la quantité d’eau à faire prendre à son Barzoï : de façon générale la règle à retenir est celle du 30ml/kg/jr. Pour être plus concis, un Barzoï mâle de taille moyenne pesant 45kg devra donc consommer environ 1,30 l d’eau par jour. Une gamelle placée près de ses endroits fétiches de la maison, une gâterie après chaque portion d’eau avalée ou encore des petits extra d’arrière goûts incorporés dans la gamelle d’eau, sont autant de façons de rendre plus facile l’ « heure hydratation » pour votre Barzoï.

L’eau à proximité de la gamelle
L'eau à proximité de la gamelle © Facebook

Les aliments à interdire à son Barzoï

Nous avons cité les légumes pour équilibrer le système digestif du Barzoï, mais il est également à considérer que certains aliments sont néfastes, voir toxiques, au bon développement de celui-ci.

En tête de la liste noire des légumes, il est à noter que l’oignon ou encore l’ail constituent de véritables destructeurs des globules rouges contenues dans le corps des Barzoïs. En outre, la pomme de terre crue est, elle aussi, dangereuse au plus haut point pour l’appareil urinaire du Barzoï, car il libère une grande quantité d’oxalate de calcium.

Quand tes meubles deviennent ses meubles
Quand tes meubles deviennent ses meubles © Facebook

Au regard du reste des autres catégories d’aliments, il est à bannir impérativement :

  • Les os de petites tailles. Eh oui, bien que cela puisse sembler naturel, les os peuvent entraîner des gonflements d’estomacs et des perforations du tube digestif atroces lorsqu’ils sont mal mâchés. A moins de nourrir son Barzoï de grand os de bœuf, oubliez le geste réflexe de lancer votre os à votre chien en fin de repas.
  • Les chocolats, pouvant aboutir au diabète.
  • L’avocat et les produits laitiers, véritable niches à matière grasse.
  • Les raisins et tous les fruits en grappe, machines à attaque reins.
  • Le sel, induisant au déséquilibre électrolyte.
  • La nourriture périmée ou non fraîche, conduisant à des phénomènes d’intoxication alimentaire.
  • Etc.